Episode 1 : 

Franchement je n’étais pas partie pour ! Il faut dire que, depuis plus de 25 ans, je suis illustratrice, photographe, créatrice mais surtout auteure de livres de loisirs créatifs, vous savez, ceux où on propose des tas d’idées de créations et où on explique pas à pas comment les réaliser… 

Alors, de là à écrire un livre de développement personnel, le pas était grand ! 

Pourtant, un jour, j’ai réalisé ce rêve secret, tellement secret que je crois bien que j’osai à peine le rêver et me l’avouer encore moins ! Ça semblait tellement loin de mon quotidien… même si le plus clair de mes lectures tournaient autour du fonctionnement de l’être humain (âme, esprit, corps), ça restait dans ma sphère privée ! 

Et puis, un  jour, la magie de la vie  est intervenue… je veux dire, vraiment !  Un jour donc, j’avais rendez-vous pour aller déjeuner avec mon éditrice, une femme que j’apprécie énormément et qui est devenue une amie. Elle me dit :

– Ghylenn, je cherche un auteur pour écrire un livre de développement personnel, toi qui connaît pas mal de choses dans ce domaine, tu sauras peut-être me conseiller quelqu’un…

– Ok, de quoi s’agit-il ? 

– Mon chef m’a demandé de gérer un projet «365 jours pour libérer sa créativité» dans le style, livre avec des exercices quotidiens et de trouver un auteur… Tu aurais une idée ?

– WHAAAAAT ? 

Je crois bien que j’ai dû bondir de ma chaise ! On m’aurait fait une piqûre, je n’aurai pas réagit plus vite !!!  Elle avait dit LE MOT MAGIQUE : créativité ! Mon cerveau a dû faire 150 tours à la seconde vu l’état dans lequel j’étais !

– Mais c’est absolument génial ! J’adore cette idée ! 

Et voilà que je commence à lui donner les premières idées qui me passent par la tête pour ce livre. C’était tout simplement irrésistible, j’avais démarré au quart de tour sans réfléchir, comme si j’avais attendu ça toute ma vie !  Je me suis vue m’approprier l’idée en lui disant mais, regarde, on peut faire ci et ça et ça… Au bout de 5 minutes, mon éditrice m’avoue qu’à l’annonce du projet par son chef, qu’elle n’avait pas été très emballée par l’idée mais qu’à m’écouter parler de ma vision du projet, ça lui donnait tout simplement envie de voir ce que ça pouvait donner …


– Oui, mais Ghylenn, tu as déjà un livre en route, je te signale, est-ce que tu es sûre que tu vas arriver à faire les deux en même temps ? En plus, il va falloir que tu trouves 365 idées d’exercices avec une remise de manuscrit en mai, -on était fin novembre – ça va être chaud ! 

Bien sur que ça allait être chaud ! Mais j’étais tellement motivée, tellement enthousiaste que j’aurai déplacé des montagnes pour ce projet. J’y ai vu une chance inouïe de réunir des passions.  Oh my God !!! A ce moment là je me fichais complètement de savoir que j’allais galérer pour faire ce projet,  des sacrifices, du temps à y passer, de la quantité de boulot que ça pouvait représenter, c’était «LE» grand rêve ! Le truc de fou qui n’arrive que dans les livres et en tout cas, pas dans la vraie vie et surtout pas comme ça, offert sur un plateau ! C’était une chance incroyable qu’il me fallait saisir là maintenant tout de suite ! Si elle avait eu le contrat avec elle j’aurai signé immédiatement ! 

Bien sûr, mon éditrice, plus réaliste que moi,  a un peu freiné mon élan. On a convenu d’attendre un peu avant que je prenne ma décision, histoire que je réfléchisse à  ce que ça impliquait en quantité de travail et que je ne m’engage pas à la légère, car ça représentait vraiment un gros boulot. Ce n’était pas vraiment ce que j’avais envie d’entendre, j’étais sur mon petit nuage et je savourais… j’ai bien évidemment accepté. 

Mais dans mon cœur et dans ma tête, tout criait, oui, oui, oui, je veux le faire ! Pour moi, tout était aligné, j’étais tout simplement au bon endroit, au bon moment, dans une joie indescriptible, j’avais envie de chanter, de sauter de joie dans tous les sens –la magie de la vie, je vous disais- C’était la preuve que, oui, tout est possible et tout peut arriver ! J’étais dans une telle gratitude envers la vie ! Je suis repartie de ce déjeuner émerveillée et je crois bien que que sur le chemin du retour, je dansais…

Seulement, là, il allait falloir que je prouve à mon éditrice que j’étais faite pour ce projet et que j’étais capable de relever le défi…

Mais ça c’est une autre histoire !

ghylenn-descamps-creativite
Vous aimez ? Partagez !

2 thoughts to “Comment j’ai publié mon 1er livre de développement personnel.

  • Christine

    Hi hi, récit très vivant du début de cette histoire magique ! à quand l’épisode suivant ?

    Répondre
    • Ghylenn

      merci Christine 😉 c’est adorable !!! … la suite est en préparation !!!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.